La Maud Fontenoy Foundation soutient l’accès à l’éducation nomade

Cette année, nous avons le plaisir de voir une école itinérante se mobiliser autour des kits pédagogiques de la Maud Fontenoy Foundation. Cette école, elle même rattachée à une école primaire assure la scolarité d’enfants issus de familles au mode de vie atypique. Nomades, elles parcourent les routes de Normandie en roulottes, au rythme des pas et des besoins des chevaux.


Les écoles itinérantes et les enseignants accomplissant ce travail indispensable et passionnant ne sont pas nombreux et manquent de moyens face à l’ampleur de l’enjeu. Qui plus est, depuis deux ans, l’une des familles se voit refuser l’aide à la rentrée scolaire pour ses huit enfants scolarisés au sein de l’École du Voyage.  

L’équipe de la Maud Fontenoy Foundation, avec le soutien de sa présidente Maud Fontenoy, a donc décidé de soutenir ces enfants à travers un don qui permettra notamment l’achat et l’usage de matériels d’apprentissages supplémentaires. Notre équipe utilise également auprès d’eux des moyens leur permettant d’approfondir les enseignements pendant l’absence de l’école.
 

Nous pensons que l’enseignement nomade est possible, en France et à l’international. Ne serait‐il pas une des voies d’avenir ? À l’heure où il y a aujourd’hui sur terre autant d’appareils mobiles connectés que d’êtres humains, peut‐on passer à côté de l’enseignement mobile ?


Dans de nombreux pays on constate actuellement que le téléphone portable est nettement plus présent que l’école. Dans les pays développés 4 personnes sur 5 possèdent un téléphone portable.

Au Pakistan, c’est ainsi que dans les villages isolés et pour cette population marginalisée, le portable permet de s’entraîner à la lecture et à l’écriture et donc de ne pas perdre les quelques acquis obtenus à l’école. En Inde, une compagnie de téléphonie suit 2 000 enseignants du sud du pays. Ils reçoivent des conseils sur leur téléphone portable par SMS en langue locale selon une progression réfléchie. Des tests réguliers permettent de faire le point.

Nous savons ce qu’il faut faire pour apporter la connaissance aux générations futures et les former à répondre aux nombreuses questions qui vont se poser, l’accomplir n’est qu’une question de volonté.

À mesure que l’on apprend combien l’éducation profite de manière tangible aux enfants, à leurs familles et à leurs pays, l’accès à une école de qualité doit être notre priorité.


Cette priorité s’applique pour tous et partout, y compris sur les routes de notre pays.